Skip to content

Bienvenue à nos amis canadiens et québécois !

La communauté diabétique n’a pas de frontière !

IMG_0044 Nous avons remarqué par les statistiques de notre blog de nombreux contacts francophones de l’autre côté de l’Atlantique ! Nous sommes heureux de vous savoir parmi nous. Nous avons toujours beaucoup utilisé les documents et livrets de Diabète Quebec et d’autres sites !

Emmanuelle a eu la chance de visiter la région de Lanaudière, pour découvrir des expériences pédagogiques, des outils d’aide à la réussite des jeunes, et de diffusion de la recherche. (et les jolies maisons toutes décorées pour Noël ! et les cabanes à sucre !).

Nous nous inspirons beaucoup des  pédagogies inventées par des chercheurs de chez vous : prise en compte de l’expérience, portefeuilles d’expériences, centration sur l’apprenant, pédagogie par objectifs. Et puis cette manière de chercher la motivation, positiver les apprentissages !

On  est aussi les fidèles d’autres blogueurs, comme les mamans dynamiques de :

DSC_02405

type1auquotidien

Alors continuez à venir nous visiter les amis de là-bas !

Good news ! On a gagné un concours national !

Salon parisNous étions lauréat régional du concours Cré’ACC 2013 : c’était bien ! Mais aujourd’hui j’ai un reçu un super message m’informant que le jury Cré’Acc 2013, réuni ce matin, a désigné Le Temps des glucides comme l’un des 7 lauréats nationaux. Cette nomination récompense la qualité de notre dossier ainsi que notre investissement personnel dans la réussite de notre projet.

La cérémonie de remise des prix se déroulera le mercredi 5 février 2014 à 17h30 lors du Salon des entrepreneurs (Palais des Congrès – Porte Maillot – Paris).

La on est super content !logo creéac

Voeux 2014

Les systèmes de santé évoluent, le web renouvelle notre approche de la maladie, les patients connectés participent à leur parcours de soin, en collaboration avec des médecins qui respectent leurs choix… Le Temps des Glucides accompagnera ce mouvement avec vous tous, la communauté des personnes diabétiques ! on compte sur vous.
Bref, nous, on a envie de changer le monde !! et vous ??
Tous nos vœux de bonheur, de partage, de fierté et de confiance en vous !

Logo LTDG pour fond colore voeux 2014

Nos conseils pour un réveillon réussi

Comment limiter les effets du réveillon sur la glycémie et le tour de taille. Petits trucs pour diabétiques de type 1, 2… ou non diabétiques soucieux de limiter les excès.

logo de fête

 

Si vous savez compter les glucides et adapter la dose d’insuline, si votre régime de T2 vous permet des écarts, faites-vous plaisir en  limitant les mauvaises surprises.L’objectif est de choisir les boissons ou les aliments en  fonction des calories, des lipides et de l’index glycémique, et d’opter pour les bonnes combinaisons d’aliments. Nous n’abordons pas ici les recettes allégées en sucre, mais vous trouverez un lien à la fin de cet article.

Les jours avant les fêtes… on prépare l’organisme !

Privilégiez les légumes, ils sont riches en vitamines et facilement assimilables. Choisissez les plus drainants (poireaux, fenouil, endives, courgettes) qui accélèrent l’élimination.

Mmmhh… l’apéritif !

Les toasts au pain, pain de mie, sont en général moins gras que les feuilletés et pizzas. Essayez aussi d’alterner avec les crudités, les verrines.

Les cacahuètes salés sont une vraie bombe, grasses, salées, caloriques : pensez-y, dans une poignée autant de calories qu’un éclair au chocolat… alors si vous en mangez 4 poignées…

L’alcool… avec modération

L’alcool provoque des hypoglycémies : ne jamais en boire à jeun, manger tout de suite des glucides lents. Si vous êtes sous insuline et que vous vous sentez un peu ivre après la fête, ne restez pas seul.

Les vins cuits, vins blancs sucrés, les bières et les cocktails contiennent des glucides (par exemple : 10 grammes de glucides dans 1 verre de vin blanc doux, 1 apéritif type vin cuit, 250 ml de bière). En revanche, la plupart des autres boissons alcoolisées ne contiennent pas de glucides (vins blancs secs, rouges, alcools forts).

Privilégiez une coupe de champagne, un verre de vin rouge : moins caloriques et moins alcoolisés que les apéritifs ou digestifs forts (Whisky, Ricard, rhum, vodka), les alcools sucrés ou les cocktails. (Nombre de calories par verre : anisette 320, Martini 175, vin rouge 75, champagne 85 – bioweight 2005)

 Nos 7 trucs pour les repas de fête

1)  Mangez des fruits de mer ! peu gras, peu caloriques… à condition de ne pas se  jetez sur le pain,  le beurre, la mayo…

2)   Accompagnez toujours les aliments gras (foi gras, plats en sauce) de légumes, de crudités, de salade contenant des fibres : moins de stockage des graisses et meilleure digestion. Idem pour les aliments contenant des sucres rapides : le riz blanc, pommes dauphines… accompagnés de salade ou de haricots verts, leur index glycémique baissera et vous éviterez le pic de glycémie.

 3)    Le fromage : pas obligatoire… mais si bon ! gardez en tête que plus le fromage est à pâte dure plus il est gras et calorique ! préférez la buchette de chèvre au comté.

 4)    Au dessert, même principe que pour les plats gras. Servez de la salade de fruits frais avec la bûche : picorez une bouchée de gâteau, alternez avec une bouchée de fruits ! un apport en fibres et vous serez moins tentés de vous resservir.

 5)    Buvez de l’eau à table, si possible pétillante.

 6)    Prenez le temps de mastiquer. La salive contient des enzymes qui participent à la bonne digestion et permettent de commencer la digestion des glucides. Moi j’ai un truc perso pour moins manger et plus doucement : Je parle tout le temps !

7)    Sortez de table de temps en temps si le dîner dure longtemps, le fait de marcher améliorera votre digestion. Dans la salle à manger, jardin ou balcon… ou dansez !

 Si vous êtes sous insuline…

Ces soirs-là vous êtes moins concentrés et pourtant plus que jamais il faut compter les glucides. N’hésitez pas à vérifier votre glycémie plusieurs fois dans la soirée si le repas traine en longueur.

Quelques liens :

Recettes allégées en glucides
http://recettes-deco.over-blog.com/article-36414209.html
http://www.afd.asso.fr/menu/menu-de-fetes
Pour nos amis au régime sans sel
http://forum.aufeminin.com/forum/cuisine1/__f89585_cuisine1-Menu-de-reveillon-sans-sel-des-idees.html
Pour nos amis sous dialyse
http://www.nephrocarefrance.fr/3147.htm

Financement participatif

J’ai rencontré Kisskiss Bankbank et My Major Compagny à Angoulême, grâce à ETINCEL, notre incubateur.

kkbb

 Ce sont des plateformes de crowfounding. Elles permettent à une personne de rendre visible son projet sur Internet pour que des particuliers le soutiennent, par des dons allant de 1 à xxx € ! (les petits ruisseaux font les grandes rivières).

Les plateformes permettent aussi des levées de fonds ou du crédit participatif.

Allez voir, par exemple Présentation-KissKissBankBank1

Le temps des glucides va essayer de déposer un projet début 2014 pour une collecte. Pourquoi ? Aller plus vite sur la mise en ligne du coaching, faire des tarifs doux, sur un site de bonne qualité.

Christophe

On est lauréat d’un concours ! « Cré’ACC 2013 »

Vous nous croirez si vous voulez… Le temps des glucides est lauréat d’un concours national de création d’entreprise, organisé par l’Ordre National des Experts Comptables, « Créacc 2013 » Nous recevons un des prix « Région virtuelle » ! un bon point pour la crédibilité de notre projet! merci à nos accompagnateurs!

logo creéac

Le temps du concours !

Logo LTDG 1411 v1

Le Temps des glucides lance un concours de création ouvert aux personnes diabétiques et aux non diabétiques solidaires ! Notre force c’est le collectif  et l’entraide entre diabétiques, le 14 novembre c’est  notre journée, les médecins, les associations à nos côtés !

Envoyez nous un texte, un dessin ou une photo autour de l’expression :

«  La cerise sur le gâteau »

Trois prix : le prix « trop beau ! », le prix « séquence émotion »,  le prix « quel humour ! »

Trois catégories : enfant, ado, adulte (participation individuelle ou collective).

Des cadeaux, des surprises à gagner !

Envoyez  vos œuvres avant le 14 décembre par mail à  ltdg14@gmail.com sous les formats : .pdf, .docx ou .jpg

ou par courrier à l’adresse : Le Temps des Glucides CEI 2 av Galilée « Teleport1 » BP 30153 86961 Futuroscope cedex

Merci de précisez si possible  votre nom « facebook » et votre lien avec le diabète.

Sauf indication de votre part, vos créations seront susceptibles d’être affichées sur nos sites internet.

Ce coaching en ligne sur les glucides, c’est quoi, ça marchera comment ?

C’est une manière efficace et  rapide d’apprendre, de chez soi,  à son rythme : des connaissances, des exercices,  des moments de partage à plusieurs, des outils tout construits, pour éviter de perdre du temps à farfouiller tous les sites internet et bidouiller chacun les siens !

Par abonnement mensuel (comme pour une revue, un club de sport, par exemple) vous pourrez vous inscrire et suivre la formation, de chez vous, sur ordinateur ou tablette. Le coaching Le temps des glucides, ce sera notre petit coin à nous, pour prendre du temps pour soi, s’amuser en apprenant, dans une ambiance conviviale, non culpabilisante et à son rythme !

Pourquoi ?

Se former sur les glucides (pour les débutants)

Compléter sa formation  après le stage d’éducation thérapeutique, la pose de la pompe, le stage d’IF

S’organiser et se simplifier le quotidien, à la déclaration de son diabète ou celui de son enfant  Former les  enfants quand les parents passent le relais  et  les ados qui ont soif d’autonomie,

 C’est quoi ?

Un parcours en ligne avec des étapes pour apprendre le plus simplement possible : c’est quoi les glucides, comment on les reconnait, les manières de les estimer,  les calculer vite.   Avec quelques règles faciles à retenir et des outils clé en main super pratiques, concoctés par notre équipe.

 La différence ?

Une formation ni  théorique, ni scolaire, ni médicale : une méthode pratique, adaptée à la vie de tous les jours, parce qu’on sait nous, ce que c’est de gérer les glucides à chaque repas, chez soi, au resto, chez les amis, à l’apéro ! On sait aussi qu’il y a une vie après le diabète et qu’on doit vite mémoriser tout ça, pour gagner du temps ensuite et penser à autre chose.

 On y trouvera  des connaissances déjà « pré-mâchées », des vidéos, des jeux, des défis, des exercices pour  apprendre sans s’ennuyer ;  des grilles, des fiches pour  gagner du temps (ex : « mini format resto », tables de « mes aliments favoris », « protocole cantine »…). Chaque abonné repartira avec un « portfolio », un classeur avec ses infos et ses données personnelles.

Une version est prévue pour les enfants (pour que ce ne soit pas toujours papa et maman qui forment leur enfant aux glucides, quand il grandit) et pour les adolescents, sur tablette et en ligne, parce que le numérique, ça les connaît !

Le site et le coaching seront ouverts et commercialisés début 2014. Nous recherchons des financeurs, partenaires, pour que les prix soient les plus bas possibles….

photo

La liberté alimentaire, oui, mais raisonnée !

Insulinothérapie fonctionnelle n’est pas synonyme d’anarchie diététique….

2013 1148Des questions nous sont posées concernant le sous-titre « la liberté retrouvée pour les diabétiques ». Ce titre ne signifie pas que les conseils du Temps des Glucides incitent à manger n’importe quoi, n’importe quand, sans se soucier d’une alimentation saine, bien au contraire. Mais merci à ceux qui posent ces questions de nous donner l’occasion d’aborder ce sujet.

Notre point de vue s’inspire des théories psychologiques de la motivation : nous pensons qu’acquérir la liberté de choisir son alimentation, de calculer son insuline en fonction des quantités de glucides favorise la motivation, l’estime de soi, le plaisir de  bien se nourrir. La frustration alimentaire, en revanche, entraine des attitudes de rejet et une lassitude qui conduisent à l’échec tout effort de diète équilibrée.

Savoir qu’on peut jongler avec les glucides, à condition d’adapter son insuline,  qu’on peut s’autoriser de bons repas, qu’on n’est pas « privé de dessert », encourage à reprendre une attitude responsable face à l’alimentation.

Savoir qu’on peut manger des glucides comme on le souhaite, si on sait les compter, peut permettre aussi de manger moins gras (on le sait tous, un diabétique mange du fromage pour ne pas se repiquer) ; de moins utiliser de produits de substitution (édulcorant) ;  de manger moins que prévu (alors qu’une ration de glucides fixée par la dose d’insuline oblige à finir son assiette ou manger du pain quand on n’en a pas envie).

Les troubles alimentaires sont moins liés à l’autorisation de manger qu’à l’injonction de régime, ils proviennent de facteurs divers, autant psychologiques, que sociaux ou physiques. L’IF ne peut pas avoir à elle seule cette conséquence.

Le temps des glucides, c’est du plaisir : plaisir de bien manger, mais aussi plaisir de prendre soin de soi, plaisir de se sentir responsable de sa santé.

Nos conseils et nos formations porteront aussi sur une sensibilisation à l’équilibre alimentaire, l’importance de l’exercice physique, la découverte d’aliments différents (légumes anciens, aliments complets), une vie saine, mais sans discours culpabilisants, des progrès marche après marche, sans bouleversements brutaux des habitudes !

Les personnes diabétiques doivent encore plus que les autres faire attention au trop gras, trop sucré, trop raffiné, trop industriel, pour apporter à leurs organes, leurs artères des apports nutritionnels variés :  nous y veillerons ensemble.

Pour rester des diabétiques en bonne santé, quoi !

polo-1

Y-a-t-il autant de glucides dans tous les types de pain ? Réponse du Temps des Glucides !

2013 1641

Le pain, à poids égal, contient-il  toujours la même proportion de glucides, qu’il soit fabriqué avec des farines blanches ou complètes ?

En réalité, la proportion de glucides varie peu, même si on note  quelques variantes (la baguette contient 55% de glucides, le pain complet  47%,  le pain  au son 40%). Les nutritionnistes considèrent que le pain contient en moyenne 55% de glucides, le reste étant de l’eau (30%) des protéines (10%) et des fibres (5%).

Mais d’où viennent ces variations ? Justement, dans  l’équilibre entre les glucides et les  fibres. Ceci explique pourquoi le pain de son est moins chargé en glucides : c’est  justement… à cause du son ! il est fabriqué à partir de farines contenant  les écorces du grain de blé (le son) : ce sont des fibres et non des glucides.

Les médecins s’accordent sur le fait qu’au final, d’un type de pain à l’autre, la différence sur la glycémie sera négligeable. C’est pourquoi, dans la famille Le Temps des Glucides, nous comptons  50% de glucides pour tous les pains et dérivés…  On doit accepter que nos estimations gardent une marge d’imprécision.

Une vraie différence : l’index glycémique !

L’index glycémique mesure la vitesse de digestion des sucres contenus dans un aliment, ce qui permet d’évaluer son influence sur la glycémie. Un aliment à index glycémique élevé (ex : le glucose IG 100) fait monter vite la glycémie. Un aliment à index glycémique bas (ex : les lentilles IG 29) fait monter lentement la glycémie car il libère lentement le glucose.

Mais à chaque fois qu’un sucre se mélange avec un autre composant, sa digestion  ralentit, il se comporte comme si son index glycémique était plus bas. C’est pourquoi, le pain blanc élaboré avec une farine raffinée (pauvre en fibres) se comporte comme un sucre rapide (autant que le glucose pur, soit  90 à 100) alors que pour les pains aux céréales, plus riches en fibres, la diffusion des glucides dans le corps est plus lente.

Ce qui permet de tricher un peu. Pour rendre le pain blanc moins « rapide »,  il suffit de mettre un peu de fromage sur sa tartine de baguette ou de le manger pendant le repas (d’autres aliments, hors glucides, sont déjà dans votre estomac), la diffusion des sucres sera ralentie. Attention ! ne mettez pas beurre, fromage et pâté sur toutes vos tartine, hein ?  les lipides, c’est important mais à consommer avec modération !

Les fibres contribuent à améliorer le transit intestinal, certaines études montrent qu’elles ont aussi une action préventive sur les maladies cardio-vasculaires et qu’on est plus vite rassasié ! Diabétiques de type 1 et 2 privilégions les aliments à faible index glycémique.

Nous, au Temps des Glucides on aime bien faire notre pain avec la machine : kamut, épeautre, farine T65 à T150, seigle, châtaigne, graines de sésame ! miam ! et on introduit ainsi des éléments nutritifs variés.

Pour les puristes, en% de glucides :

Pain blanc, farine T45

55%

Pain de campagne, farine T65 

53%

Pain bis, farine T85 

50%

Seigle complet 

49%

Pain complet, farine T150

47%

Pain au son 

40%

Pour tous,  quelques équivalences à 20 grammes de glucides :

40 g de pain blanc = 1/6 de baguette = 1/10 de pain
40g de pain de mie= 2 petites tranches ou 1 tranche d’Américan Sandwich
40 g de pain de campagne= 2 petites tranches
40 g de pain viennois
50 g de pain au son